Bienvenue sur Douceurs et Couleurs,
un blog qui me permet de partager les choses que j'aime voir et les choses que j'aime faire...
Welcome here on "sweetness and colours" !
This blog allows me to share the things I love to see and the things I love to do...

vendredi 31 janvier 2014

Un festival de colliers


Quand j'ai ouvert le paquet, il a dit à peu près ça : "Tu as souvent des décolletés mais tu ne portes pas de collier pour l'habiller. Alors en voilà un. Tu peux le démonter et le modifier si tu veux."
En effet, la plaque en argent de ce collier rapporté de Turquie, paraissait disproportionnée par rapport aux petites perles noires qui l'entouraient.
Alors, j'ai démonté le collier et j'ai réfléchi. Cela a été comme un jeu. J'ai cherché l'inspiration en regardant de nombreuses photos, j'ai sorti toutes mes boîtes qui contenaient des perles, j'ai monté, démonté plusieurs fois et au bout de quelques semaines, je suis finalement arrivée à quelque chose qui me plaisait.
Et moi qui désespérais depuis plusieurs mois de ne plus avoir d'idées, qui m'inquiétais que plus aucune image de couleur, de forme, d'objet ne traverse mon esprit, j'ai enchaîné les réalisations.
Quatre colliers en une semaine ! Et pas un jour de travail sans l'un d'entre eux au cou.
Le cadeau aura donc été double : Il aura aussi permis que je retrouve l'envie et la fibre créative.
Le blog va donc se réveiller un peu !


Un collier fait de bric et de broc... Une broche de ma grand-mère, des fleurs en satin "maison", d'autres fleurs récupérées sur des barrettes, une boucle d'oreille "étoile" dont j'ai coupé la tige, de gros strass de couleur provenant d'un bracelet en toc... le tout fixé sur de la feutrine noire.



Il me reste de nombreuses chutes du cuir que j'ai utilisé pour fabriquer des porte-monnaie . J'avais très envie d'un collier-plastron en cuir. Alors, j'ai réalisé un gabarit en carton dont j'ai reporté le contour au dos des morceaux de cuir avant de découper les pièces que j'ai ensuite collées sur un morceau de feutrine.


Et le dernier de cette série (parce que j'ai très envie de continuer sur ma lancée !), un collier-plastron noir fait de perles cousues et de gros cabochons en plastique collés sur de la feutrine noire.


mercredi 1 janvier 2014

* * *


Mais qu'ai-je donc fait pendant tout ce temps ?!!!
Me voilà entrain d'écrire et de publier quelques photos en peinant à retrouver toutes les fonctionnalités de création d'un billet !
Quatre mois déjà que j'ai lâchement abandonné cet endroit... Mais ne l'ai pas oublié pour autant !
J'ai bien pris quelques photos de temps en temps en espérant pouvoir en faire quelque chose mais il faut se rendre à l'évidence, je n'ai quasiment rien créé !
Alors ?!
J'ai vécu ! Travaillé, écouté, soutenu, nagé, marché, lu (en n'oubliant pas vos blogs même si je n'ai pas pris le temps de vous laisser de commentaires), parlé (beaucoup!), cuisiné... et surtout aimé !
Je vous remercie en tout cas infiniment pour tous vos petits messages qui m'ont touchée et vous embrasse affectueusement !

Et pour me rattraper, les images de quelques bricoles ou jolis cadeaux reçus et qui auraient pu mériter un billet...

En octobre, le colis plein de délicates attentions reçu de la part de Laure .
En novembre, le tout aussi charmant paquet reçu de la part d'Olivia aux doigts de fée.
Et en décembre...
Des étoiles en feutrine sur lesquelles j'ai appliqué l'initiale du prénom de chacun de mes élèves découpée dans du transfert à paillettes pour un calendrier de l'avent qui a permis de reconnaître et d'apprendre les lettres à la vitesse de l'éclair.

Un bouquet réalisé pour une petite fête organisée pour mon anniversaire.  Dix-huit femmes invitées pour les remercier d'être présentes dans ma vie et de m'apporter autant.

Des pots en terre joliment décorés par les enfants et dans lesquels on a fait pousser du blé : la surprise de voir apparaître ce beau vert printemps et une belle façon de décorer la maison pour Noël.

Les petits bouquets de la table du réveillon du nouvel an : des pots à confiture anciens recouverts d'une bande de dentelle large. Entre autres, rose blanche, gui et cinéraire maritime du jardin dont le pied a considérablement été réduit car largement coupé pour mes bouquets depuis quelques semaines !

Bon et maintenant ? Une première bonne résolution serait de m'y remettre... je vais essayer ! A très vite !


lundi 26 août 2013

Confiture de mûres


J'étais partie à la cueillette pour y faire le plein de légumes : tomates, aubergines blanches, poivrons, salades... Seule à parcourir les hectares à l'heure du déjeuner. Les cultivateurs m'avaient dit de prendre mon temps... ils prenaient leur repas. Le temps, je l'ai pris ! Je suis allée respirer les allées de fraisiers qui malgré l'absence de baies dégageaient une odeur de bonbon, j'ai cherché les plantations de potimarrons que je pourrai cueillir dès la mi-septembre et dans une allée de pommiers Embassy, j'ai découvert des dizaines de branches de mûres sauvages. J'avais en mémoire une confiture de mûres réalisée par mes parents quand j'étais enfant avec les fruits cueillis un après-midi sur un chemin breton. Ici, en Seine-et-marne, je n'en voyais qu'au bord de routes très fréquentées et j'avais renoncé à faire ce genre de confiture. Je suis allée demander si je pouvais cueillir celles que je venais de voir et suis rentrée à la maison avec environ 500g de ces baies noires et parfumées.
J'ai ouvert le livre de Christine Ferber et me suis mise au travail.


Pour quatre pots :
- 1kg de mûres
- 800g de sucre cristallisé
- Le jus d'un petit citron

Jour 1 : Rincer rapidement les mûres à l'eau fraîche sans les faire tremper. Dans une bassine à confiture (ou une casserole à fond épais), mélanger les mûres, le sucre et le jus de citron. Porter au frémissement. Verser dans une terrine. Couvrir les fruits d'une feuille de papier sulfurisé et réserver au frais pendant une nuit.

Jour 2 : Porter la préparation à ébullition en remuant délicatement. Maintenir la cuisson à feu vif pendant cinq à dix minutes tout en remuant et en écumant soigneusement. Redonner un bouillon. Vérifier la nappe (c'est à dire vérifier que la confiture est arrivée à la bonne consistance). Mettre aussitôt en pot et couvrir.

D'autres recettes de confiture et quelques conseils parus sur ce blog

Confiture de poires à la vanille
Confiture de quetsches à la cannelle










vendredi 16 août 2013

2 ANS


Tout juste rentrée... mais impossible de manquer le deuxième anniversaire de ce blog !
Je savais qu'après avoir conduit pendant sept heures, je n'aurai pas le temps de réaliser un vrai gâteau pour vous offrir une nouvelle recette sucrée.
Alors hier sur la plage, j'ai réalisé avec mes nièces, mon papa et ma maman, ce gâteau de sable décoré d'une envolée de papillons-tellines.  Et puis ça tombait bien parce que Victoire venait d'avoir 10 ans et nous n'avions pas encore eu le temps de lui fêter son anniversaire. Nous avons piqué des bougies sur ce gâteau-là, nous avons chanté et elle a ouvert son cadeau.
Le soleil déclinait, la plage était presque déserte, mais il faisait encore bon et nous sommes restés encore longtemps à jouer avec le soleil et nos ombres.
C'était un chouette anniversaire !
Quant à cet endroit et ce qu'il m'apporte j'ai déjà presque tout dit lors du 1er anniversaire. Je peux juste ajouter qu'il a permis de nouvelles et très chaleureuses rencontres !

jeudi 1 août 2013

Allons voir si la rose...


Je pars demain pour la Bretagne. Alors pour vous dire à bientôt, je vous envoie ces quelques roses du jardin de la maison des vacances peintes il y a quelques années et retrouvées dans un carnet.
Je vous embrasse.

Sophie

dimanche 28 juillet 2013

gri-gri


Non, je ne suis pas une mono-maniaque du porte-clés ! C'est juste que le lapin au grelot a rendu l'âme... la soie était trop fragile. Et c'est avec plaisir que j'en ai imaginé un nouveau.
Anne, à laquelle je commande le cuir pour réaliser les porte-monnaie, prend toujours le soin de glisser dans ses enveloppes, un peu comme des confettis, des petites chutes de cuir coloré.


J'ai donc choisi quelques-unes de ces chutes et les ai découpées en petits carrés.
J'ai collé ces petits carrés sur un rectangle de feutrine épaisse.
J'ai ensuite doublé ce rectangle de feutrine d'un autre rectangle de même dimension et les ai assemblés puis légèrement bourrés en suivant la même technique que celle utilisée pour réaliser l'oiseau ou le coeur en feutrine.
J'ai un peu de temps maintenant pour imaginer le suivant !

jeudi 25 juillet 2013

En deux temps, trois mouvements...

... un bracelet pour ma maman.


Il y a quelques mois, lors d'un séjour à Locronan, ma maman avait rendu visite à Jean Galas .
Comme l'aurait fait un enchanteur, il lui avait offert un petit caillou gris aux reflets argentés pour lui redonner force et énergie. Elle l'avait précieusement gardé et m'avait demandé de trouver un moyen d'en faire un bijou. Je ne voulais utiliser ni colle ni métal alors je l'ai simplement fixé à l'aide d'un fil argenté solidement cousu en croix sur un ruban de dentelle puis j'ai posé des attaches aux extrémités du ruban.
Le caillou porte-bonheur est maintenant toujours sur elle !